Redimensionner un espace grâce à la couleur

 

Parfois, les dimensions de nos pièces à vivre ne nous satisfont pas vraiment : plafond trop bas, mur trop étroit… Heureusement, certaines astuces nous permettent de redimensionner l’espace, notamment en jouant avec les couleurs.

Une pièce de vie de 20 m² bien proportionnée sera par exemple dotée d’un plafond de 2,40 m de haut. Cette hauteur procure en effet une impression de confort et de sécurité. A l’inverse, une pièce au plafond trop élevé diminue ces sensations et il est souhaitable de donner l’illusion qu’il se situe plus bas. Pour ce faire, l’idée est de diriger la hauteur du regard d’une personne de taille moyenne vers la ligne d’horizon : crée des lignes horizontales. Ces lignes peuvent être conçues au moyen de murs clairs associés à un plafond de couleur foncée. On peint alors les murs de la teinte choisie sans aller jusqu’en haut, puis on peint le haut du mur de la même couleur que le plafond. Puis on éclaire davantage le bas de la pièce pour « effacer » le plafond et donner la sensation d’un ancrage au sol.

A l’inverse, un plafond situé à 2,20 m du sol sera vraisemblablement trop bas. On accentuera alors les lignes verticales pour donner l’illusion de le remonter, grâce aux murs ou aux volumes que l’on intégrera dans la pièce. Ainsi, peindre les murs d’une couleur foncée en gardant le plafond blanc dématérialisera ce dernier en le faisant paraître plus haut. Opter pour des murs sombres qui se font face, et un mur clair au fond focalisera le regard et permettra d’oublier le plafond.

Dans le cas d’une pièce trop étroite, un couloir par exemple, la logique est la même : on colore le mur du fond d’une couleur chaude ou saturée pour le rapprocher de soi, en modifiant ainsi  la sensation de profondeur. Créer un contraste de couleurs aura également un effet de rétrécissement des distances. Imaginons un couloir dont le mur du fond serait peint en jaune : si les murs latéraux sont clairs, le fond se confond et s’éloigne, tandis que s’ils sont foncés le jaune se place au premier plan, et inversement pour les couleurs froides. Dans un esprit similaire, un parcours long et ennuyeux peut être dynamisé grâce à un élément coloré placé au-delà du couloir - comme un vase aux couleurs vives contre le mur du fond - ou bien en créant des harmonies colorées, des rythmes, des césures sur les murs latéraux. Un sol foncé élargit la pièce en offrant une horizontale ; si on y ajoute un plafond foncé, on accentue cette ligne en réduisant la hauteur.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire